Make your own free website on Tripod.com

LE CHATEAU SAN LORENZO

Il se trouve à l'intérieur d'une aire protégée, créée selon loi de 1997, connue comme Fort Sherman, qui était une zone occupée par l'armée nord américaine, et qui a été restituée au Panama le 30 juin 1999.

Le chateau de San Lorenzo fut édifié sur un promontoire rocheux à l'embouchure du fleuve Chagres et utilisé par les espagnols durant trois siècles pour assurer la défense contre les corsaires.

L'Espagne l'abandonna finalement en 1821 lorsque le Panama devint indépendant de l'Espagne. Ensuite il fut utilisé comme prison lorsque le Panama s'unit à la Grande Colombie. Enfin, après la construction du Canal, le site fut intégré à la zone du Canal et de 1953 à 1999 les 12.000 hectares de forêt, marais, côtes, mer et fleuve furent le siège du bataillon d'entrainement des opérations en forêt de l'armée des Etats-Unis.

                                                      

La faune et la flore de la zone sont variées, on a identifié ici 12 types de forêt humide tropicale, avec des arbres de plus de 50 métres de hauteur, les études réalisées revèlent qu'il y a 570 espèces de vertébrés terrestres dans cette région, ce qui représente un tiers de la faune sylvestre du Panama, c'est aussi l'aire d'habitat de 420 espèces d'oiseaux parmis lesquels l'aigle à crête. Dans cette région existent des espèces d'oiseaux qui ne se trouvent dans aucune autre zone du pays, c'est pour cela qu'elle est connue comme un lieu important au niveau mondial pour l'observation d'oiseaux, incluant des espèces menacées ou en voie d'extinction.

Il faut noter que non loin de là se trouve également le site de Achiote Road qui est une aire fameuse pour l'observation d'oiseaux au Panama, puisque selon la société Audubon de Panama, en 1999 un record fut atteint dans cette zone de l'embouchure du fleuve Chagres où ont été répertoriées 357 espèces d'oiseaux en une journée.

                                                    

Ce chateau fut construit en 1595 sur l'ordre de Felipe II, roi d'Espagne, comme partie du plan de défense espagnol de l'importante voie de communication entre l'Atlantique et le Pacifique, par où transitaient les richesses provenant d'Amérique de Sud. Le fleuve Chagres s'est converti en la principale porte d'entré au Panama, les marchandises étant ensuite acheminées à dos de mules par le fameux Camino de Cruces jusqu'à la ville de Panama ou par bateau jusqu'à Portobelo.

Toutes ces richesses attiraient les pirates, corsaires et boucaniers, c'est ainsi que le premier chateau fut attaqué en 1596 par Francis Drake, puis par Henry Morgan plus tard, lequel remontant le cours du fleuve Chagres, parvint à la ville de Panama qu'il détruisit en 1671.

Après l'attaque de Morgan, en 1680 se construisit une nouvelle fortification qui fut à nouveau attaquée et détruite en 1740 par l'amiral anglais Edward Vernon. Le chateau actuel fut reconstruit en 1761.

Il fut déclaré monument historique national en 1908, et en 1980 l'Unesco le déclara Site du Patrimoine Mondial.

À l'intérieur du chateau on peut observer quelques 40 canons, l'un d'eux portant le sceau de la couronne espagnole, unique exemplaire avec cette caractéristique.

                                                        

Il faut noter que dans cette région on peut également observer les vestiges de ce que l'on appelle le Canal Français, et qui représentent la tentative de Ferdinand de Lesseps de construire ici ce qui sera plus tard le Canal de Panama.

Pour les conquistadors espagnols il était fondamental de trouver une voie de communication entre les deux océans qui mette en contact l'Espagne avec les territoires récemment conquis du Pérou et de Bolivie. Le fleuve Chagres remplit cette fonction dés 1503 en se convertissant dans la principale porte de l'Amérique sur l'Atlantique.

Cela se faisait au cours d'un voyage qui durait un mois, remontant le fleuve jusqu'au village de Venta de Cruces où la marchandise était ensuite transportée à dos de mule jusqu'à la ville de Panama. C'était aussi la route de commerce la plus riche d'Espagne par laquelle s'acheminaient les richesses extraites en Amérique du Sud jusqu'à Portobelo où eurent lieu les grandes foires d'échange entre l'Espagne et ses colonies durant 200 ans.

Mais rapidement l'embouchure du fleuve Chagres s'est vue menacée par les attaques des pirates, corsaires et boucaniers, et c'est pour cela qu'en 1595 se construisit sur ordre de Felipe II le chateau de San Lorenzo sur un rocher escarpé dans l'objectif de défendre ce point stratégique. San Lorenzo, Portobelo et la ville de Panama furent considérés les "trois clés" de l'Amérique et les points essentiels du commerce espagnol. Mais le chateau se détériora rapidement à cause de la pauvre solidité de sa construction, en pierre de corail, et des attaques incessantes des pirates qu'il avait du mal à contenir. Francis Drake parvint à le conquérir en 1596, Henry Morgan l'attaqua violemment entre 1668 et 1671 parvenant également à le conquérir et détruisant ensuite la ville de Panama après avoir remonté le cours du fleuve Chagres.

En 1680 se construisit une nouvelle fortification dans la partie la plus haute de l'éperon rocheux mais l'amiral anglais Vernon le détruisit en 1740. En 1761 les espagnols reconstruisent le chateau pour la troisième fois, qui est celui qui existe actuellement.

Le nouveau chateau n'a plus alors souffert d'attaque car les espagnols décidèrent de changer leurs routes commerciales. Il fut finalement abandonné en 1821 après l'indépendance de l'isthme, s'utilisant tout d'abord comme prison pendant la période où Panama fit partie de la Colombie, ensuite comme point d'entrée du courrier qui venait d'Angleterre vers l'Amérique Latine. Durant la fièvre de l'or de Californie en 1849, il servit de campement aux chercheurs d'or, particulièrement le vieux village de Chagres au pied du chateau et sur la rive ouest du fleuve.

Le fleuve Chagres continua comme principale route interocéanique jusqu'à la construction du chemin de fer transismique depuis l'ile de Manzanillo, aujourd'hui Colon, jusqu'à Panama, à partir de 1850.

Durant l'époque française de la construction d'un canal au Panama, iniciée par le Comte Ferdinand de Lesseps, entre 1880 et 1889, il y eut une grande activité dans la zone. De nos jours on peut encore voir les excavations de canal français sur le chemin entre les écluses de Gatun et fort Sherman, ainsi que le phare de Punta Toro qui date de la période française.

La nouvelle république du Panama déclara le chateau monument historique national en 1908, mais en 1911 il fut inclu dans la zone du canal sous juridiction des Etats-Unis, jusqu'en juin 1999 où selon les accords du "Traité Torrijos-Carter" l'aire passe à l'administration du gouvernement panaméen et l'armée des Etats-Unis abandonne les lieux. Il fut déclaré par l' Unesco en 1980 Site du Patrimoine Mondial, ainsi que Portobelo.

                                                        

Pour retourner à la page initiale faites clic ici