Make your own free website on Tripod.com

LE CASCO ANTIGUO

LA VIEILLE VILLE DE PANAMA

Le Casco Antiguo de la ville de Panama.

En 1673, à l'endroit qui est connu aujourd'hui comme le Casco Antiguo, dans le quartier de San Felipe, on a construit la nouvelle ville de Panama, après la destruction de la ville initiale par le corsaire Henry Morgan. La meilleure manière de connaître le Casco Antiguo est en marchant dans ses ruelles typiques et colorées, chargées d'Histoire.

En effet, dans ses étroites rues pavées de briquettes repose l'histoire de la patrie. Ses monuments historiques, ses églises anciennes, parcs et balcons de style colonial, ont été les témoins de temps de gloire et d'oubli.

Ce quartier à la forte présence coloniale, française et néoclassique, a été fondé le 21 janvier 1673, et l'élection de ce secteur côtier a été la responsabilité du président de la Royale Audience de Panama, Don Antonio Fernández de Cordoba. Il doit son nom à San Felipe de Neri (1515-95), dévot et humaniste italien canonisé en 1622.

 
Les balcons de style colonial.

Dans ses maisons au bord de la mer sont nés des hommes illustres comme Ricardo Miro, et Mariano et Justo Arosemena.

Le Casco Antiguo (où habitent maintenant approximativement 11 mille personnes) a été témoin de l'indépendance du pays de l'Espagne, de l'union à la Colombie puis de la séparation de celle-ci, et des débuts de la vie républicaine du nouvel Etat indépendant.

La Place de l'Indépendance, où on a déclaré la séparation du Panama de la Colombie le 3 novembre 1903, est entourée par plusieurs bâtiments importants, tels la cathédrale Santa Maria la Antigua, le Palais Municipal, le batiment qui fut le siège de la Compagnie du Canal Interocéanique.

Entrée principale de la Cathédrale.

Il faut effectivement souligner la présence dans le quartier du récent Musée du Canal Interocéanique, qui est installé dans le batiment qui fut le siège de la Compagnie Interocéanique du Canal de Panama à l'époque de Ferdinand de Lesseps, le Palais Municipal où furent signés les divers Actes d'Indépendance et de Séparation du Panama, et l'imposante Cathédrale. Par manque de ressources monétaires, la Cathédrale métropolitaine a été initialement construite en bois en 1688, avec un budget de 200 mille pesos.

Ce n'est qu'en 1760 qu'elle a été terminée, grâce à l'évêque Francisco Javier de Luna Victoria y Castro, qui y a investie sa fortune personnelle. La Cathédrale a été consacrée en 1796, et a été presque détruite lors du tremblement de terre de 1882.

Plus loin, la Promenade de las Bovedas s'étend au-dessus du fort construit par les Espagnols pour protéger la ville, de là, vous aurez une magnifique vue sur la baie de Panama. On trouve plus bas la Place de France, qui commémore l'effort des 22.000 français qui sont morts pendant la construction du Canal, on peut y voir un obélisque surmonté du coq gaulois, les bustes des principaux iniciateurs de la construction du Canal français et tout un mur couvert de plaques de marbre relatant l'histoire du Canal.

Sur l'un des côtés de la place se trouvent les anciennes prisons, utilisées tout d'abord par les espagnols et ensuite par les colombiens, pour y enfermer leurs prisonniers, et notamment le héros national de la guerre des mille jours, Victoriano Lorenzo.

La Place de France

Plus loin, à l'entrée de l'enceinte de l'Église et Couvent de Saint-Dominique il faut remarquer la construction d'un arc qui supportait le choeur de l'église, l'Arc Plat, qui s'est maintenu intact au cours des siècles, et avait été ainsi construit pour démontrer qu'il n'y avait pas de tremblements de terre au Panama. L'Arco Chato sert comme preuve que le Panama n'est pas un pays frappé par les catastrophes naturelles, séismes ou autres, ce qui a joué un rôle important dans la décision de construire le Canal au Panama, bien que le pays se trouve sur la fameuse ceinture de feu du Pacifique, mais cela est dû à sa position par rapport aux plaques tectoniques.

L'Église de San José, avec son autel d'or, est un autre monument qui vaut la peine d'être visité. L'autel d'or a été la seule chose qui a été sauvée quand le corsaire Morgan a pillé la vieille ville de Panama en 1671. L'histoire conte que les prêtres ont peint l'autel avec un mélange de peinture noire et de boue pour tromper les pirates, qui l'ont considéré sans valeur.

Près du Théâtre National, qui se nomma tout d'abord Théâtre Sarah Bernard, se trouve le Parc Bolivar avec une statue à la mémoire de Simon Bolivar, et l'Église de San Francisco de Asis.

Des enfants du Casco Viejo

Non loin du parc se trouve el Palacio de las Garzas, le Palais des hérons doit son nom à une raison bien particulière, à vous de la découvrir !!! C'est le palais présidentiel.

Le Casco Antiguo   |   Le Vieux Panama   |   Le Canal   |   Achats à Panama et Colon   |   La Nature

Pour retourner à la page initiale faites clic ici