Make your own free website on Tripod.com

LA VALLÉE DE ANTON (Province de Coclé, Rep. du Panama)

  Logo de El Valle de Antón

À seulement deux heures de route de la ville de Panama nous trouvons le village de El Valle de Antón, situé dans la province de Coclé.

Le nom de Anton vient du nom de l'espagnol Anton Martin qui fut l'explorateur du fleuve qui coule dans la région.

         Selon les géologues, le village se trouve dans le cratère d'un ancien volcan, raison pour laquelle il y a tout autour une grande quantité de collines et de roches volcaniques.

Ce lieu paradisiaque s'élève à 600 métres au dessus du niveau de la mer, avec un climat frais et agréable. Il existe ici une grande variété d'attractions écotouristiques parmis lesquelles on peut citer ses espèces endémiques, les grenouilles dorées et les arbres carrés, uniques au monde.

Les chutes d'eau sont impressionantes, les plus fameuses sont El Chorro de Las Mozas et El Macho.

Dans le quartier de la Pintada, à quelques minutes du village, se trouvent les pierres peintes ou pétrogliphes, énormes roches couvertes d'inscriptions et dessins dont la signification exacte n'a toujours pas été découverte.

Le village est entouré de collines telles au nord les Cerros Pajita, Gaital et Cara Coral, d'une altitude de plus de 1000 métres, au sud les Cerros Cara Iguana et Guacamayo avec 800 métres d'altitude, à l'ouest la India Dormida et à l'est le Cerro Togua.

La principale activité locale a lieu le dimanche au centre du village, le marché botanique et artisanal où les paysans descendent des collines pour vendre légumes, plantes et fleurs diverses et colorées, paniers tressés, céramiques, les fameuses pierres de savon sculptées; assiettes et plateaux en bois peint ou taillé, meubles de bois ou de bambou, toute une foule d'articles en bambou, orchidées de toutes sortes parmis lesquelles la fleur nationale de l'Esprit Saint.

À peu de distance s'élève la colline de l'Indienne Endormie qui a motivé de nombreux poètes et écrivains à immortaliser une légende de l'époque coloniale.

Pour les amateurs de longues marches et de l'escalade de collines les attend la Piedra del Sapo au sommet de la Cordillère. Ceux qui n'aiment pas trop marcher peuvent louer une bicyclette ou un cheval pour se promener par les belles ruelles et les sentiers où ils pourront admirer de somptueuses résidences et de jolis jardins à l'exubérante végétation polichrome.

De nombreuses familles aisées de la capitale possèdent là des résidences secondaires où ils viennent passer la fin de semaine à la fraicheur et la tranquilité.

El Valle est connu comme le lieu de l'éternel printemps au Panama et certains écrivains le considère comme un sanctuaire pour la méditation.

Parmis les attractions on peut mentionner,

LES GRENOUILLES DORÉES

Grenouille dorée

Grenouilles Dorées

C'est une espèce de Batracien dont le nom scientifique est Atelopus varius et qui est endémique de la région. Les anciens habitants précolombiens croyaient que lorsqu'elles mouraient elles se convertissaient en or. Des études scientifiques sur ces grenouilles ont été effectuées par plusieurs Universités prestigieuses du Monde. Elles furent immortalisées par l'écrivain Mark Twain dans son fameux conte "les Grenouilles d'Or".

On peut en observer dans le jardin zoologique El Níspero.

LES ARBRES CARRÉS

Arboles Cuadrados

Arbre Carré

Localisés au Nord-ouest du cratère de el Valle, ces arbres sont du genre Quararible de la famille Bombocacea et ils croissent à une hauteur de 12 à 15 métres. Leur particularité est la configuration de leur tronc qui est totalement carré à la base.

 

L' INDIENNE ENDORMIE

La India Dormida

La India Dormida

C'est une belle colline qui domine la cordillère et ressemble à la silhouette d'une femme couchée.

La légende conte qu'une jeune indigène fille d'un chef local,appelée Fleur de l'Air, était tombée amoureuse d'un soldat des conquistadors espagnols. Son prétendant, un fort et agressif guerrier du nom de Yaravi, voyant cela, se suicida devant son peuple et elle-même. Cela motiva Fleur de l'air a oublier l'espagnol pour ne pas trahir son peuple et elle décida errer dans la montagne en pleurant sa destinée, jusqu'au jour où elle se coucha sur le sol et mourut là en regardant le ciel, à la cime des montagnes. Immortalisant son sentiment resta sa silhouette comme symbole d'un amour vrai.

 

JARDIN BOTANIQUE ET ZOOLOGIQUE "EL NISPERO"

En 1978 deux professionels panaméens décidèrent de développer l'idée de créer sur leur propriété ce parc zoologique et botanique où ils plantèrent et cultivèrent des plantes et fleurs exotiques et de la région, et élevèrent diverses espèces de mammifères et oiseaux tant régionaux qu'exotiques, jusqu'à l'ouverture au public plus de dix ans plus tard, en 1991.

Sur une superficie de plusieurs kilométres carrés on peut y observer toutes sortes d'animaux, depuis les fameuses grenouilles dorées jusqu'aux superbes Aras aux merveilleuses couleurs, en passant par les canards Wichiches et Mandarins, les singes de diverses espèces, les tapirs, les agoutis, les ocelots, les chats margay, des caïmans, des perroquets, des iguanes, des toucans, etc....

Dans le jardin botanique on peut admirer ou acheter de nombreuses plantes ornementales de la région et quelques 200 espèces d'Orchidées.

 

LE MARCHÉ ARTISANAL

Venta de Artesanías

Le marché d'artisanat    

 

Tous les dimanche les habitants des collines voisines descendent au village avec leurs fruits et légumes, plantes et fleurs qu'ils cultivent, ainsi que toute une variété d'objets d'artisanat qu'ils fabriquent.

Sur la voie principale du village se retrouvent ainsi vendeurs et acheteurs, de 7 heures du matin à 5 heures de l'après-midi. Les gens de la capitale viennent ici acheter fleurs et plantes, ainsi que légumes et fruits frais, de nombreux touristes avertis viennent acheter des objets d'artisanat tels que les jolies sculptures en pierre de savon, les objets en bois sculpté et peint, les paniers tressés, colliers et bracelets, les plats et assiettes en bois peint de motifs aux couleurs vives, les chapeaux de paille comme le fameux Sombrero Pintado qui est le chapeau traditionnel panaméen, les Totumas peintes aux couleurs chatoyantes......

La vente de plantes médicinales a donné à l'endroit une culture pharmacologique reconnue à niveau national.

Des orchidées de toutes sortes sont aussi à la vente, telle la Flor del Espíritu Santo qui est la fleur nationale.

 

LES PÉTROGLIPHES

Petroglifos

La Pierre Peinte

À quelques kilométres, dans la colline, on accède par un petit sentier caillouteux bordé de vendeurs de plantes et fleurs locales, au site où se trouvent les fameuses Pierres Peintes ou Pétrogliphes, qui sont d'énormes roches couvertes de signes et symboles dont les archéologues n'ont toujours pas élucidé la signification, et qui semblent représenter des villages, des peuplades, des voies d'accés, des lieux connus de la région.


 

LES EAUX THERMALES

Se trouvent très proches du fleuve Anton, avec une température d'environ 40ºC, produit de l'activité volcanique souterraine, la géologie de la région présente une structure volcanique de la période quaternaire, avec présence abondante de roches ignées. La particularité de ces eaux est qu'elles présentent des couleurs rougeâtre, jaunâtre, blanchâtre, et on leur attribue des propriétés curatives contre l'artrite, les rhumatismes et les maladies cutanées.

 

LES CASCADES DE CHORRO EL MACHO ET DE LAS MOZAS

Las Mozas

Las Mozas

Ce sont des chutes d'eau dont la première se trouve à quelques kilométres de El Valle, sur la route du village de La Mesa. C'est une chute spectaculaire des eaux de la Quebrada Amarilla, d'une hauteur de quelques 35 métres, au bas de laquelle s'est formé un bassin naturel qui selon la légende serait enchanté. C'est un lieu très visité, au milieu d'une végétation luxuriante et d'une grande beauté, que vous pouvez parcourir par un chemin aménagé au bas de la cascade, avec escaliers de pierres et pont suspendu.

On peut également y pratiquer le Canopy Tour, qui est une sorte de descente en rappel par un système de cables métalliques tendus d'arbre en arbre depuis le sommet de la cascade, sur lesquels on se laisse glisser au moyen de poulies et harnais.

Le Chorro de Las Mozas est un autre lieu constitué de trois cascades du fleuve Anton. Ici, selon la légende, trois soeurs, désobéissant à leurs parents, seraient venues se baigner un vendredi saint, et comme chatiment furent pétrifiées et transformées en cascades.

 

LE MUSÉE DE EL VALLE

C'est un petit musée installé dans une salle contigüe à l'église de San José, qui présente des vestiges de l'art précolombien, une collection de pétrogliphes, des peintures et témoignages de l'art religieux, des vêtements folkloriques du 19 ème siècle, des ustensiles domestiques typiques, et la représentation de l'histoire géologique de El Valle.

Pour retourner à la page initiale Pressez ici